Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La nouvelle qui a secoué le pays cette semaine, l’actualité centrafricaine est la perquisition au domicile d’un député de Bangassou par la MINUSCA (mission intégrée des nations unies pour la sécurisation de la Centrafrique). Selon la requête du député en question l’honorable Nzoungou Samuel, cette perquisition de son domicile menée par les contingents marocains et bangladais de la MINUSCA à causer la mort de « monsieur Koubayo Olivier âgé de 33ans et père de 11 enfants a été tué par balle ; messieurs Ngana Marcellin et Moussa Balingui Charmelin respectivement chef de cantonnement forestier de Bangassou et élève, ont été arrêté et maintenus aux locaux de la MINUSCA… ».

Le député d’ajouter que « en règles humanitaires il est de principe de respecter la population et les biens civils, d’attaquer que les combattants ennemis et les objectifs militaires, de ne pas utiliser de violence disproportionnées par rapport à la maison, de ne pas commettre de brutalités, ni tortures mentales ou physiques, de les traiter humainement et assurer leur protection ».

L’une autre marge de l’actualité en République Centrafricaine est les pluies diluviennes qui se sont abattues sur Bangui ayant causées d’énormes dégâts matériels sur les ménages. La commune de Bégoua est la plus touchée par cette pluie car plusieurs dizaines de maisons ont été écroulé ou nagent dans l’eau au point des habitants étaient surpris ou obligé de déménager dans des abris de fortunes. « Nous sommes dans une situation critique, et je ne sais pas quoi faire, nous sommes dans une maison de militaires sans porte, à moitié finie » affirme un père de famille sinistré. Un autre sinistré d’ajouter qu’il est très difficile de traverser le pont de la commune « nous demandons aux autorités de nous aider ».

LA RÉDACTION #CHARILOGONE MÉDIA

Tag(s) : #Société, #Politique, #Centrafrique, #MUNISCA

Partager cet article

Repost 0