Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Cette semaine au pays de Mahamadou Issoufou ce sont les préparatifs de la fête de Tabaski qui dominent l’actualité. En effet, la fête de Tabaski de l’année 2017 est dans quelques jours et les nigériens s’activent pour la célébrer cette tradition musulmane.

Cependant, les nigériens surtout ceux de Niamey la capitale se plaignent de prix très élevés de moutons. Pour Hassan Diori, par ailleurs responsable du comité de gestion du marché de Tourakou (le plus important marché de bétail de Niamey), pour avoir un bon mouton cette année il faut débourser une somme de 90 000 milles francs CFA. Interrogé par notre confrère de la Voix de l’Amérique (VOA), Abdou Hassan affirme qu’il a dépensé 280 000 franc CFA pour l’achat de ses trois moutons, c’est vraiment très cher cette année, et cela risque de grimper encore à la veille de la fête.

L’autre manche de l’actualité dominante au Niger est la découverte des trois policiers nigériens morts dans la région d’Assamaka, au Sud-est de la frontière avec l’Algérie. En effet, les policiers en question faisaient partie d’un convoi de quatre véhicules (la police, de la gendarmerie et de la douane) se rendaient dans la zone frontalière entre l’Algérie pour relever leurs camarades en faction. Malheureusement une tempête de sable à immobilisé leur véhicule ce qui a causé la mort de trois policiers et des blessés qui ont ensuite été conduit à Arlit pour des soins.

LA RÉDACTION #CHARILOGONE MÉDIA

Tag(s) : #Société, #Economie, #Niger

Partager cet article

Repost 0