Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations qui ont marquées l’actualité tchadienne cette semaine sont : la visite du chef de l’état Idriss Deby Itno à Paris en France ; l’assassinat d’un policier en service par un élément de la garde présidentielle, les sorties médiatiques de la Majorité Présidentielle.

En effet, le président tchadien a participé à un mini-sommet portant sur la crise migratoire à l’issue de laquelle rencontre il a été décidé de l’identification à partir du Niger et du Tchad, des ‘‘ressortissants qui ont droit à l’asile’’. C’est dans le but d’une procédure « qui permettra de donner cet asile en commençant dès le territoire africain, sera menée dans des zones identifiées pleinement sûres au Niger et au Tchad, sous la supervision du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) » précise le président français Emmanuel Macron. Abordant dans le cadre, le chef de l’état Idriss Deby Itno affirme que la question de l’immigration ne peut être résolue que par le développement : « le problème fondamental restera toujours le développement » insiste-t-il.

S’agissant de l’assassinat, il s’agit d’un policier qui dans l’exercice de ses fonctions effectuait des contrôles des pièces des engins à deux roues a été froidement abattu par un militaire membre de la Direction Générale de la Sécurité des Institutions de l’Etat, la redoutable DGSSIE (la garde rapprochée du président tchadien). En effet, le policier nommé Allarasem Fulbert aurait arrêté le militaire de la DGSSIE du nom d’Ahmat Tom Nassour pour vérifier les papiers de la moto, ce dernier a dégainé son pistolet et a tiré sur lui.

L’autre volet de l’actualité de la semaine au Tchad, ce sont les sorties médiatiques de leaders de partis politiques membres de la majorité présidentielle. En effet, réuni autour d’un regroupement dénommé Coordination de la Majorité Présidentielle (CMP), les alliés du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) par la voix de leur coordonnateur Kosmadji Merci, affirment réitérer leur engagement et leur soutien à la politique du chef de l’état Idriss Deby Itno et surtout favorables à la tenue de la table ronde de Paris et le forum sur la réforme institutionnelle promis par le candidat Idriss Deby Itno lors de la campagne électorale de 2016. « L’union sacrée dont nous faisons allusion concerne la table ronde de Paris qui va se tenir en début du mois de septembre prochain. Notre soutien au gouvernement dans sa quête de moyen devant permettre de relever le niveau de notre économie nationale est une nécessité absolue » le coordinateur du CMP.

LA RÉDACTION #CHARILOGONE MÉDIA

 

Tag(s) : #Tchad

Partager cet article

Repost 0