Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations ayant marquées l’actualité au Rwanda est : la mise en hors-jeux de hauts cadres gradés de l’armée rwandaise, proches de l’actuel président Paul Kagamé. Ce sont deux (2) généraux à savoir Jack NZIZA et Emmanuel KARENZI KARAKE qui sont des personnalités de forces de défense et de sécurité du régime qui viennent d’être mis en retraite, alors qu’ils furent des officiers supérieurs clés du pouvoir de Kigali. En effet, le général Emmanuel KARENZI KARAKE est un ancien responsable du service de renseignement rwandais, qui faut-il le rappeler a été mêlé dans une histoire d’assassinat des ressortissants espagnols au Rwanda et en République Démocratique du Congo à partir des années 1990. Ce qui d’ailleurs a valu son arrestation à Londres (en Grande Bretagne) en 2015 suite à un mandat d’arrêt émis par les autorités judiciaires espagnoles en son encontre.

Les deux généraux ont été les compagnons et collaborateurs de Paul Kagamé au moment où ce dernier était encore en rébellion (Armée patriotique rwandaise en abrégé APR), a pris la tête de l’état en 1990, au sortir du génocide qu’a connu le Rwanda. Dès lors, ces deux officiers supérieurs ont été aux commandes de plus hautes instances du pays, durant bientôt vingt (20) ans. La mise en retraite de ces hommes, s’inscrit dans un cadre d’une vaste politique de mise en retraite des éléments de forces de défense, parmi eux des proches de l’actuel homme fort du Rwanda.

Le deuxième volet de l’actualité rwandaise de la semaine, ce sont les campagnes électorales de présidentielles de 04 août 2017, qui se poursuivent jusqu’au. Contre un candidat de taille, Paul Kagamé parti comme favori sera confronté à Franck HABINEZA du parti démocratique vert rwandais (RDGP), une formation politique de l’opposition démocratique. Il est l’un des rares opposants du pays à s’opposer à la politique mise en place par Paul Kagamé, surtout la réforme institutionnel du chef de l’état. Même si la candidature de Paul Kagamé semble être unanime pour l’ensemble du peuple rwandais et de ce fait sa réélection sera d’office, cette élection sera beaucoup plus animée. Kagamé aura le suffrage universel de son peuple à cause de sa politique de bonne gouvernance incarnée depuis son ascension à la magistrature suprême, un mandat de sept qu’il a disait être son dernier à la tête de ce pays aujourd’hui considéré comme le plus émergent du continent africain.

La rédaction #Charilogone #Rwanda

Tag(s) : #Elections, #Rwanda

Partager cet article

Repost 0