Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« TOUT LE DROIT DE SAVOIR, C’EST CHARILOGONE »

L’actualité est dominée cette semaine au pays de Toumaî par le déroulement des épreuves écrites du baccalauréat tchadien sur l’ensemble du territoire national. En effet, ce sont 71 902 candidats qui composent cet examen de second degré permettant au lauréat d’ouvrir les portes de l’enseignement supérieur. C’est la ville de Bokoro qui a été retenue pour le lancement officiel du baccalauréat session de juillet 2017 par le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation le professeur Mackaye Hassan Taisso.

L’information politique dominante c’est l’arrestation et l’incarcération de l’opposant tchadien Laoukein Koureyo Médard par les autorités judiciaires. L’ancien Maire de la ville de Moundou (la deuxième grande ville et capitale économique du Tchad) est accusé de détournement, alors la thèse d’un complot politique est la mieux convaincante. En effet, arrivée en 3e position lors des élections présidentielles de 2016, Laoukein Koureyo Médard, est le seul maire de commune issu d’un parti politique de l’opposition démocratique au Tchad. C’est depuis des années qu’il est combattu par les leaders du parti au pouvoir (MPS) car ces derniers n’apprécient pas qu’un opposant soit à la tête d’une très grande ville du Tchad.

L’autre fait qui a et marque toujours les esprits dans les débats publics au Tchad est les concertations pour les réformes institutionnelles que compte enclencher le gouvernement. Les autorités en charge de cette fameuse reforme, ont planifié des séries de rencontres avec les différents acteurs de la sociale, politique, de la société civile, de la jeunesse etc. La plus part de ces acteurs ont déjà fait savoir clairement leur intention de boycotter le forum, faisant de la politique de la chaise vide.

Ce sont par exemple le cas de leaders de la Convention des Partis Politique pour le Redressement et l’Alternance au Tchad (COPRAT) qui au cours d’un point de presse ont affirmé qu’ils ne participeront pas à ce forum. En outre, les organisations de la société civile à savoir : le Collectif Tchadien Contre la Vie Chère, la coalition ‘’Trop C’est Trop’’, les associations telles que ALCOMET, CTDDH, AFDCPT OPDH, MCPL ont dans un mémorandum décidé de la suspension de leur participation au forum sur les réformes institutionnelles.

En effet, devenu impopulaire depuis sa réélection contestée lors des consultations électorales d’avril 2016, Idriss Deby Itno compte sur la tenue de ce forum et surtout la participation de toutes les corporations et acteurs de la scène tchadienne pour redorer son image.

Entre temps, du 13 au 14 juillet, ses plus proches collaborateurs : Dr Ngombaye Djaibé, Dr Ali Abdel-Rhamane Haggar, Mme Mariam Djimet Ibet, Aboubakar Borgo, Allamine Bourma Treyé etc. ont mis sur pied une organisation dénommée Groupe de Réflexion et d’Appui à la Politique de Idriss Deby Itno en abrégé GRAP-IDI, dans le but de soigner l’image du sultan d’Amdjarass en rendant dorénavant, plus visible les réalisations du chef de l’état tchadien depuis son ascension à la tête du Tchad, il y a 27 ans.

Correspondance/ La rédaction #Charilogone Média Tchad

 

Tag(s) : #Politique, #Education, #Société, #Tchad

Partager cet article

Repost 0