Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CHARILOGONE MÉDIA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU JOUR !

Tchad/ Lettre ouverte: Mian-Hingam demande à Idriss Deby de démissionner!

Excellence, je connais votre lutte, votre amour pour le Tchad et votre haine pour l’occident, même si, face aux circonstances, vous avez choisi de le servir.

Je sais aussi que, de par vos multiples décrets et remaniement, vous ne visez que l’émergence et le bien-être des tchadiens.

Après les dernières présidentielles, j’étais convaincu que, même si vous ne faites rien pour le peuple tchadien, vous alliez nous laisser la voie libre de lui montrer le chemin du salut, de la liberté et de son émergence. Mais, force est de constater que, toute initiative allant dans le bon sens est un acte de rébellion contre vous.

Son Excellence, j’ai été combattu par vous et par votre entourage qui pense que j’étais de ceux qui apportaient un feu étranger dans votre système. Toutefois, ce que j’ai contre vous, Excellence, c’est que, aujourd’hui, même votre présence pose problèmes. De sérieux problème car, à cause de vous, il s’est dressé un groupe des gens forts et puissants qui oppriment le peuple tchadien. Ces individus qui ont droit absolu de vie sur n’importe quel citoyen lambda.

Son Excellence, j’ai fait moi-même l’objet de leur espionnage et sabotage depuis mon retour d’exil au point de me contraindre à un autre exil qui ne dit pas son nom. Ces hommes forts et puissants qui, même les renseignements travaillent pour eux. Ils recrutent des jeunes dans divers milieux et les disposent à leur solde. Ces jeunes qui, à longueur de journées, traquent par le biais des réseaux sociaux, par filature et par tous les moyens illégaux, au bénéfice de ces puissants.

Son Excellence, fort est de constater qu’aujourd’hui, seul votre fauteuil présidentiel compte pour vous et vous aveugle, au point où vous laissez tout faire. Vous ne contrôlez plus les choses au point où certains de vos décrets sont contestés voire annulés par ces personnes. Alors, Excellence, qui gère donc le Tchad si ce n’est vous ? Qui est donc le président du Tchad ? Qui porte alors le vrai pouvoir ? Vous est convaincu que le problème actuel que traverse le Tchad est loin de la crise sociale et économique. Le problème actuel est simplement le déficit moral et de bon sens qui vous concerne en premier lieu et, de votre entourage en second lieu.

Les difficultés que subissent les tchadiens sont simplement du à votre déficit moral du fait que vous n’avez ni moral ni courage de dire non et tenir à cette décision. Et ce, du fait que vous n’avez plus foi en Dieu et vous avez décidé de donner entière raison à vos puissants Hommes et tort au reste des tchadiens par pure peur de perdre votre fauteuil.

Son Excellence, tout ce que vous avez aujourd’hui, c’est juste votre fauteuil et ce pouvoir que vous tenez d’une main de fer. Ce peuple que vous dirigez depuis aujourd’hui 26 ans est un peuple qui pardonne. Je vous dis tout honnêtement qu’une dernière action dans un bon sens vous rendra héros et ce peuple vous pardonnera pour toujours.

Permettez que je vous indique une voie par excellence qui vous sera salutaire : DÉMISSIONNEZ ! Démissionnez et un gouvernement de transition saura organiser, enfin, des élections libres, démocratiques et transparentes et où vous ne serez plus candidat. Comme ceci, je vous le rassure, vous aurez mon total soutien et celui du peuple. Le prolongement ou non du mandat des députés d’une part, le forum social en vue d’autre part, ne vont rien changer, croyez-moi. À par votre démission, rien ne pourra changer la situation des tchadiennes et tchadiens. Aussi, que ce soit pour le prolongement de mandat des députés ou pour d’autres lois, les tchadiens n’hésiteront plus à se dresser contre vous, car, Saint-Augustin a dit « À une loi injuste, nul n’est tenu d’obéir ».

Croyez-moi, Son Excellence, ce dont le peuple tchadien a besoin aujourd’hui, c’est une révolution économique et culturelle, un retour à nos vraies sources. Et ce, du fait que, la seule cause de ces multiples détournements des deniers publics vers des paradis fiscaux est le manque d’identité culturel et un retour à nos valeurs, lesquelles sont le seul gage d’une paix sociale et d’une démocratie.

Cher Excellence, je ne saurais terminer mes propos sans vous dire : ayez du courage, soyez un héros et l’histoire retiendra de vous que, ce n’est pas pour rien que vous avez apporté la démocratie au Tchad. La démocratie connue simplement comme étant le « Pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

Dans un profond espoir que vous prenez en compte mes propositions, je vous prie d’accepter, Son Excellence, l’expression de mes sentiments distingués.

Mian Hingam Sauria

PDG MIAN ENVIRONNEMENT

 

Tag(s) : #Société, #Politique, #Tchad

Partager cet article

Repost 0