Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
 
L'homme fort de Bangui, le président centrafricain, le professeur Faustin Archange Touadera, était en visite d’Etat en Israël dans le cadre du renforcement de la coopération entre l'état hébreux et la Centrafrique. Durant trois jours(3), le chef de l'état centrafricain va séjourner dans la capitale israélienne pour s'appuyer sur le modèle israélien et ses acquis pour le développement de la République Centrafricaine voilà en quoi est l’objet de sa visite en terre juive.
 
La France a mal perçu cette visite! Même si officiellement aucune déclaration n'a été faite par les autorités françaises qui sont aux commandes des affaires centrafricaines, officieusement l'on se rend compte qu'elles ont manifesté leur malaise vis à vis de cette visite de Faustin Archange Touadera. Et la France aurait raison, puis que l'objet de la visite du président centrafricain est de " s'appuyer sur le modèle israélien et ses acquis pour le développement de la RCA". Qui depuis son indépendance le 13 août 1960, n'a que utilisé le modèle français. En effet, depuis Barthelemy Boganda, le tout premier leader politique et l'un de pères fondateurs des indépendances africaines, jusqu'à l'actuel chef de l'état, les politiques de développement (économique, sociale, technique, culturelle, éducative, sanitaire, voire militaire...) n'ont fait que marcher sur les pas de la France, ou suivre le style de vie et de développement.
Le modèle français a l'origine du malheur de la Centrafrique. Aujourd'hui, la République Centrafricaine est un état presque néant: l'autorité de l'état est bafouée par des bandes armées qui contrôlent la plus grande partie du territoire national, le pays est sous perfusion économique, tout cela est la résultante d'une politique franco-centrafricaine mal fondée depuis le début.
Les anciens leaders du pays à savoir: David Dacko, Jean Bedel Bokassa, Andre Kolingba, Ange Felix Patasse, Francois Bozizé et récemment Michel Djotodia se sont toujours embourbés avec la France de Giscard, de Chirac, de Sarkozy, de Hollande et bientôt de Macron. Au moins le professeur Faustin Archange Touadera aura le mérite d'avoir défié la France: la mère patrie ?
 
PAR: LA REDACTION #CHARILOGONE MEDIA
Tag(s) : #Politique, #Centrafrique, #ISRAEL

Partager cet article

Repost 0