Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

S'il y a une chose que l'on n'arrive toujours pas à comprendre, c'est bien sûr le manque de l'esprit critique des médias tchadiens envers la politique française au Tchad. Qu'elle soit de la mouvance du régime politique du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) comme c'est le cas de: l'ancien Office National de Radio et Télévision Tchadienne (ONRTV), des Journaux, Infos Tchad de l'Agence Tchadienne de Presse et d'Edition (ATPE), Horizons Nouveaux, le Patriote ou Sahel Media etc. Voire même les organes de presse libre, privé ou de l'opposition démocratique tels que les journaux: le Citoyen, Abba Garde, Visionnaire, Espace Culture, Potentiel, Tchad et Culture etc. Ou bien de radios indépendantes comme la radio FM Liberté de N’Djamena, la radio plurielle Dja Fm de Ndjamena, la radio Al-Bayane, Alnassour FM etc. Aucun de ces médias audio visuels ou de la presse écrite n'a osé hausser le ton pour critiquer dans leurs colonnes ou à l'antenne, la mauvaise politique de l'état français au Tchad. A tel point que l'on peut penser si ces organes sont de mèche avec cette politique ou s'affichent complètement de ce que fait la France en termes d’agissements politiques au pays de Toumai.

LES MEDIAS TCHADIENS PIEDS ET MAINS LIES !

Triste est la réalité amer le constat, dans la sphère médiatique tchadienne. En effet, au Tchad si un organe de presse n'est d'obédience de la majorité présidentielle ( la Radio Nationale et la Télévision, certains journaux...); c'est de l'autre côté c'est à dire de l'opposition politique tchadienne (le journal N’Djamena Bi-hebdo, le Phare Infos...); des organisations de la société civile comme la radio Liberté, les radios communautaires ( radio Terre Nouvelle de Bongor, Toob de Koumra, Effata de Laï, Bargadje de Kelo, Lotikoh de Sarh, Brakoss de Moissala...ou d'ailleurs appartiennent à des individus dont des médias privés ( radio Nadha de Moundou, Oygene de Ndjamena, television electron, etc). Somme toute ces organes n'ont pas encore compris que malgré ceux appartenant à l’opposition politique, à la solde du régime ou ceux du secteur privent...ils ont un seul adversaire et ennemi commun: LA FRANCE. Cette dernière qui est cause de tous les désordres, de toutes les divisions, de tous les conflits...dans ce pays qu'elle veut absolument et vaille que vaille retarder son développement économique, social, culturel, industriel, intellectuel, politique etc. Que les médias tchadiens se réveillent et commencent à s'attaquer par leurs plumes, micros et autres la France, le coupable premier de nos malheurs.

LA REDACTION #CHARILOGONE

Tag(s) : #Politique, #Tchad, #France, #Société, #MEDIAS

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :