Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La visite du président Rwandais Paul Kagamé au Vatican le lundi 20 mars dernier est au centre de l’actualité cette semaine. Le Pape a au cours de l’entretien d’une vingtaine de minutes accordée au chef de l’état rwandais a une fois de plus imploré le pardon de Dieu pour les péchés et manquements de l’Église et de ses membres suite l’implication des hommes de Dieu dans le génocide rwandais de 1994.
 
Le souverain pontife réaffirme sa solidarité avec les victimes et ceux qui continuent à souffrir des conséquences de ces tragiques événements. Les églises catholiques au Rwanda avaient été mêlées dans le génocide qui a eu lieu dans ce pays en 1994, c’est ainsi, en novembre 2016, l’ensemble des églises catholiques du Rwanda avaient demandé pardon au peuple rwandais. Cette rencontre selon le chef de la diplomatie rwandaise Mushikiwabo, s’inscrit dans le cadre de la politique «…d’ouverture et de respect mutuel.
 
C’est un pas positif pour l’avenir de la relation entre le Rwanda et le Saint-Siège, basée sur une compréhension honnête et partagée de l’histoire du Rwanda » affirme-t-il. Le Rwanda faut-il le dire, est aujourd’hui sous le leadership du président Paul Kagamé un exemple de bonne gouvernance en Afrique, les avancées sur le plan de l’éducation, de la santé, la formation, bref le développement durable sont une réalité constaté par tous les partenaires sociaux du pays. Avec cette visite officielle, les relations très tendues depuis la fin du génocide, entre l’état rwandais et le saint siège, peuvent être au bon fixe pour l’avancement de ce pays classé parmi les pays émergent d’Afrique.
 
Par: la rédaction
Tag(s) : #Société, #Rwanda, #Vatican, #Italie

Partager cet article

Repost 0