Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour la sixième fois en dix ans, le jury du prix Mo Ibrahim n'a pas désigné de lauréat pour la « gouvernance exceptionnelle » qu'il appelle de ses vœux. Au-delà du prestige de la distinction, la récompense porte sur un montant de 5 millions de dollars versés sur 10 ans, puis une allocation à vie annuelle de 200 000 dollars, des sommes rondelettes.
 
Pour l'année 2016 donc, au regard de ses critères, la Fondation Mo Ibrahim n'a pas trouvé de candidat digne, et de ce prestige, et de ce pécule. On peut penser que du côté de nombre de personnalités, sans que cela soit la soupe à la grimace, on doit s'interroger sur ce que d'aucuns pourraient qualifier d'« intégrisme de la gouvernance ».
 
En tout cas, la réalité est là : le prix Mo Ibrahim 2016 n'a pas été décerné. « La barre a été placée très haut quand le prix a été lancé en 2006, a ainsi rappelé Salim Ahmed Salim, président du comité d'attribution du prix. Et d'ajouter : « Après mûre réflexion, le comité a décidé de ne pas attribuer le prix 2016. » Cela explique sans doute que le prix de la Fondation Mo Ibrahim, dont le siège est à Londres, n'avait déjà pas trouvé de lauréat en 2009, 2010, 2012, 2013 et 2015. Photo: Mo Ibrahim, fondateur du Prix.
 
La rdaction #CHARILOGONE MEDIA
Tag(s) : #Société, #Politique, #Afrique

Partager cet article

Repost 0