Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Jeudi 12 janvier, le journal français Libération nous apprenait que la présidente du Front national était en “déplacement privé” aux États-Unis. Mais Marine Le Pen avait vite été repérée dans le grand hall de la Trump Tower à Manhattan (New York) où les caméras du monde entier ont l’objectif tourné depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis. Les journaux français ont ensuite traité cette ‘’affaire’’ avec la frilosité et la dérision qui caractérise éternellement leurs rapports avec Le Pen. Cependant il existe pas mal de points de similitude entre le programme de Marine Le Pen en France et l’approche de D. Trump aux Etats Unis.
 
Et la présidente du Front national a bien l'intention d'en profiter. Pendant son grand rassemblement Lyon où elle ouvrait ses grands-meetings, elle a donné une longue interview au « Monde » dans laquelle elle jugeait que l'accession de Donald Trump au pouvoir signait « l'acte de décès de l'ultralibéralisme intégral, un modèle économique qui nous a été imposé depuis trente-cinq ans avec la complicité des dirigeants ». Cependant les médias français ne font pas cadeau à Le Pen, l’acharnement est à tel point que personne ne se donne la peine de l’écouter. Dans un ouvrage sorti il y a une semaine, le Professeur Guillaume Bernard de sciences-po Paris révèle que la candidate du FN est au plus haut dans un nouveau sondage Opinionway même si elle demeure battue au second.
 
Guillaume Bernard note que «nombre de ses propositions sont majoritaires dans l'opinion publique». Pour l'heure, tous les médias français donnent Marine Le Pen perdante dans toutes les configurations du second tour de la présidentielle française, sauf si elle devait être confrontée à un candidat très marqué à gauche. Et pourtant le Fillon gâte est encore béat et Macron que tout le monde présente comme un messie est sorti de l’ombre après que les Sarkozy et autres ténors de la droite aient été mis hors-jeu, par les mêmes hommes de médias. Le spécialiste poursuit, il n'est effectivement pas impossible que confrontée à Emmanuel Macron, la candidate du FN réussisse à l'emporter tant leurs candidatures apparaissent comme le miroir inversé l'une de l'autre. Un peu sur le modèle de l'affrontement Trump-Clinton. Reste qu'Emmanuel Macron n'est nullement assuré d'être au second tour.
 
Pour l'emporter Marine Le Pen a besoin de creuser l'écart au premier tour avec les autres candidats. Il lui faut créer une dynamique telle que son concurrent du second tour ne puisse pas la rattraper. Les médias français refusent de dire que Marine Le Pen s’est rapprochée un peu plus de Vladimir Poutine et de Donald Trump ces dernières semaines. A suivre...
 
Par: la redaction #Charilogone Media
Tag(s) : #Société, #Politique, #France, #Elections

Partager cet article

Repost 0