Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Collectif Tchadien contre la Vie Chère et certaines organisations de la société civile ont tenu une conférence de presse ce matin au sein de la radio arc-en-ciel, pour annoncer une opération dénommée : Journée sans téléphone, le 02 mars prochain sur l’ensemble du territoire tchadien, en vue de protester contre le prélèvement de 18% de droit d’assise sur les messages, appels et internet.
 
Président du Collectif Tchadien contre la Vie Chère, monsieur Dingamnayal Nely Versinis affirme que c’est : « une mauvaise interprétation de l’esprit de loi par les trois compagnies de téléphonie mobile (Tigo, Airtel et Salam) », que depuis deux mois Airel, Tigo et Salam font de prélèvement direct et de manière quotidienne, « autant de fois que le consommateur achète le même produit. Finalement ce sont les consommateurs qui payent le droit d’assise de 18% à l’état en lieu et place des opérateurs de téléphone mobile concernés,
 
Ce qui est une aberration ». La loi de finance 2017, stipule clairement que ce sont les sociétés de téléphonie mobile qui devaient payer les redevances aux autorités tchadiennes à hauteur de 18% sur leur chiffre d’affaire réalisé par mois mais aujourd’hui, ce sont les clients de ces trois entreprises téléphoniques qui payent le droit d’assise. Devant une telle ‘‘escroquerie fiscale’’ le Collectif Tchadien contre la Vie Chère et les associations sœurs lance un vibrant appel à « tous les usagers de téléphones portables sur toute l’étendue du territoire national d’observer une demi-journée de grève en fermant leurs téléphones, le jeudi 02 mars 2017 dès 5heures jusqu’à 18 heures, en guise de protestation». Affaire à suivre
 
Par: la redaction #Charilogone Media
Tag(s) : #Société, #Economie, #Tchad

Partager cet article

Repost 0