Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au moment où les néocoloniaux français quittaient le continent africain, ils avaient signé des accords de coopération avec des pays africains pour perpétuer le néocolonialisme. Après avoir assassiné les patriotes africains, la France a installé ses sous-préfets à la tête des pays africains, et dans les mesures qu’elle a prise pour assurer sa pérennité en Afrique, les accords de coopérations touchaient à trois domaines : l’économie, la sécurité et la culture ! Détrompez-vous, la culture occupe une place de choix dans cette architecture car il a été question de maintenir la pérennité idéologique de la culture française en Afrique. Pour ce faire, la France a satellisé et corrompu les systèmes africains. La littérature africaine est totalement dépendante des maisons d’éditions françaises, de même que les universitaires qui reproduisent en Afrique les schèmes de pensées et des approches typiquement françaises ! Dans la musique, c’est le même calvaire. A travers des prix bidons aux trophées bidons et les concours truqué, les meilleurs jeunes artistes sont obligé de faire politiquement correct pour bénéficier des largesse de la France. Y a qu’à les voir en longueurs de journée sillonnant les couloirs des centres culturels français dans les villes africaines. Et en parlant de ça, que fait un centre culturel français au cœur des villes Niamey ? Douala, N’Djamena et Abidjan etc. ? La documentation qu’on y trouve ainsi que les activités qui y sont programmées visant à promouvoir la culture française. Bien sûr en s’installant, cette culture française combat et tue notre propre culture locale. Autrement dit, à quoi sert la Francophonie ? Peut-on rencontrer un centre culturel malien au ou algérien au cœur de Paris ? La réponse est non ! Même la langue française ne survit que grâce à l’Afrique car selon une étude de l’académie française, plus de 65 pour cent des locuteurs du Français dans le monde aujourd’hui se trouvent en Afrique au sud du Sahara. Les jeunes africains doivent se débarrasser de ce goulot d’étranglement, nous devons nous débarrasser de la culture française pour retrouver notre authenticité. La France sera chassée de l’Afrique, d’ailleurs elle l’est même déjà et c’est une question de temps pour qu’on en parle plus. Nous devons travailler pour décoloniser nos mentalités et être fiers de nos cultures et la promouvoir. Ne laissons plus la France sponsoriser nos évènements culturels nationaux car comme l’a dit Laurent Gbagbo, « celui qui paye la facture commande ». Chacun de nous doit être un ambassadeur de notre civilisation et combattre cet impérialisme culturel français en Afrique. Si rien n’est fait, dans 50 ans il n’existera plus rien de la culture africaine, cela nous engage tous, c’est une question primordiale pour notre survie à tous!

La Rédaction #Charilogone Média

Tag(s) : #Société, #Politique, #Education, #Culture, #Afrique, #France

Partager cet article

Repost 0