Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Khalifa Haftar et Al Sisi
Khalifa Haftar et Al Sisi

Simplement curieux, malhonnête et absurde ! Au regard de ce qu’il est et ce qu’il fait, Khalifa Haftar que Charilogone présente comme l'homme fort de la Libye tout court, est présenté par les médias français comme l'homme fort, juste de ‘‘l'est de la Libye’’ et non de tout le pays. Mais tout ça n’est pas nouveau. C’est à leur habitude de désigner nos hommes forts et nos dictateurs. À vrai dire et honnêtement, le maréchal Khalifa a déjà réussi à s'imposer à la dimension de tout le pays. Celui-ci refuse de reconnaître le Gouvernement d'union nationale qui, voulait qu'il fasse partie du prochain gouvernement qui verra le jour d’ici quelques semaines selon la stratégie de Paris. Le maréchal Khalifa Haftar à désormais du mal à cacher ses ambitions pour la Libye. Ses réponses écrites faites à l'Associated Press (AP) ont eu une grande résonance d'autant qu'elles ont été lancées après une série d’appels à une réconciliation nationale. S'il se voit comme le grand chef pour la Libye, c'est qu'il a réussi à mettre la main sur les champs pétroliers depuis fort longtemps accaparés par les djihadistes qui vendaient au prix franc aux hypocrites européens. Mais il a déclaré au même moment que la Libye a besoin d'un leader « qui possède une expérience militaire d'un très haut niveau. » Haftar a considéré, que les militaires élus pour diriger des pays réalisent de grands succès donnant l'exemple de son grand allié le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi. Il a assuré qu'avant d’évoquer son propre avenir politique, « la Libye a besoin de stabilité politique, sécuritaire et économique. »

En effet, pour cet homme qui incarne de plus en plus l’espoir de paix pour les populations libyennes, Tripoli est « kidnappé par les milices », et l'armée libyenne qu'il dirige ne reconnaîtra que le Parlement élu et reconnu installée à Toubrouk. C’est tout en son honneur de patriote parce que malgré tout ce qu’on peut en dire, l’assemblée est l’émanation du peuple. Ce sont les populations qui votent les élus et à ce titre, Al Sissi prêche par l’exemple.

Par ailleurs, il a affirmé que l'armée n'a pas occupé les champs pétroliers, mais bien au contraire, elle a libéré ces champs de l'emprise des bandes armées, pour permettre à un pouvoir légal de les exploiter. Ce qui au fond est vrai, c’est la France qui tente de présenter les choses autrement, comme à leur habbitudes. Les médias français n’ont pas un même langage en ce qui concerne Khalifa Haftar. Paris a peur de faire face à un dirigeant qui ne se laissera pas manipuler. Le peuple africain et les libyens y compris ont tiré beaucoup de leçons du sale rôle de la France dans la mort du guide libyen Gadhafi. En lieu et place de la ‘‘démocratie’’ qu’elle proposait, les libyens ont eu droit à la violence gratuite, la montée du terrorisme, la pauvreté et l’exploitation des richesses du pays en direction des pays de l’OTAN. C’est donc normal qu’un homme comme Haftar qui se bat pour un retour glorieux de son pays représente un danger pour la France. Selon l’ex DG des services secrets français dans un entretien, Kalifa Haftar est l’homme des américains à travers la CIA. La France ne veut pas perdre le pétrole libyen et les richesses du sud libyen. C’est pourquoi elle présente le général comme l'homme fort de ‘‘l'est de la Libye’’ et négocie notamment avec le pouvoir de Tripoli pour ses intérêts. Par ailleurs, elle maintient le voisin Idriss Deby Itno au pouvoir au Tchad en dépit de son illégitimité pour multiplier ses chances d’accéder au pétrole libyen. Un mauvais schéma se dessine donc pour Paris. Une fois de plus, fort de ses nombreux alliés à l’intérieur et à l’extérieur de la Libye ainsi que de ses dernières victoires, Haftar veux qu'on le reconnaisse comme l'homme providentiel, quitte à aller jusqu'à Tripoli pour rendre au peuple libyen ce qui lui es du. Wait and see !

Par: la rédaction Charilogone

Tag(s) : #Libye, #France, #Tchad, #Egypte

Partager cet article

Repost 0