Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TOTAL
TOTAL

Le gouvernement du Gabon a déclaré que la filiale locale du pétrolier français Total devait encore payer 805 millions de dollars d'impôts pour la période 2008 - 2010, rapporte l'agence de presse "Reuters".

Alors que le Gabon a tout juste soldé un litige fiscal avec Addax Petroleum, filiale du chinois Sinopec, qui a conduit la société à verser au gouvernement un peu plus de 400 millions de dollars, il vient d’annoncer qu’il réclamait 805 millions de dollars à Total Gabon. Cette demande du gouvernement gabonais correspond à un ajustement fiscal pour la période 2008 – 2010 et fait suite à un audit de l’industrie pétrolière entamé en 2010 par l’État.
Total Gabon a proposé à l'État gabonais d'effacer les pénalités qui lui ont été infligées dans le cadre d'un redressement fiscal. Libreville réclame au total 805 millions de dollars. Si elle était acceptée, cette solution devrait permettre de réduire la facture du groupe pétrolier de plus d'un tiers.
Fin juillet, un conseil d’administration a autorisé le directeur général de Total Gabon à proposer un arrangement à l’administration publique. On sait que, depuis six mois, un conflit oppose la filiale du groupe pétrolier français à l’État du Gabon.

Pénalités

En effet, Total Gabon a reçu le 14 février un avis de redressement fiscal de 805 millions de dollars, assorti d’un avis de mise en recouvrement partiel, à la suite du contrôle fiscal dont la société a fait l’objet au titre des années 2008 à 2010. Cette procédure de recouvrement a été suspendue début mars suite au recours engagé par l’entreprise auprès de l’administration fiscale. SCE - JA - P MBALLA

...

La rédaction #Charilogone Media

Tag(s) : #Economie, #Société, #Gabon, #Politique

Partager cet article

Repost 0