Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saleh Kebzabo et Yorongar (de gauche à droite)
Saleh Kebzabo et Yorongar (de gauche à droite)

Qui l’eu crut ? Certainement pas Idriss Deby Itno et ses partenaires de l’Elysée. L’opposant jusqu’ici muselé et menacé est plus solide que jamais. Celui qui a réussi à ressembler autour de lui l’essentiel de la classe politique tchadienne fait trembler le régime dictatorial de Deby. Au départ c’était de simples rappels au respect de la constitution. Devant les menaces et la détermination d’Idriss Deby à se faire investir par son parti le 8 août prochain pour un 5e mandat, Monsieur SK (Saleh Kebzabo) est passé à la vitesse supérieure.

Il a réussi à rassembler l’opposition vers un front commun. Ensuite, son formidable déploiement médiatique a permis de rallier à sa cause l’essentiel des forces vives de la diaspora tchadienne ainsi que la jeunesse. Le Front de l’Opposition Nouvelle pour l’Alternance et le Changement « FONAC » sous sa houlette avait prévu trois jours de mobilisation contre l'investiture du président Idriss Deby Itno.

Cette manifestation pourtant déclaré en bonne et due forme à été interdite à quelques heures de son lancement effectif. L’administration n’a pas donné de véritable argument pour justifier de cette interdiction, sinon la crainte de ‘’troubles à l’ordre public’’. Mais au fond, tout le monde sait une c’est par peur que le régime de Deby a pris une telle mesure. Certainement conseillé par la France à qui il est prêt une fois de plus à hypothéquer l’avenir de la jeunesse Tchadienne. Ce qui est certain c’est que le groupe à Saleh est déjà en ordre de bataille. Avec ou sans modification de la constitution, Deby partira et le Tchad qui se ferra sera pour tous et avec tous. Affaire à suivre…

...

Par : la rédaction #Charilogone Media

Tag(s) : #Société, #Tchad, #Opposition-Tchadienne

Partager cet article

Repost 0