Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Simone Gbagbo
Simone Gbagbo

Cheveux grisonnant et rasés courts, Simone Gbagbo a comparu lundi au tribunal d'Abidjan lors de l'ouverture de la session d'assises de son procès pour crimes contre l'humanité, chef d'accusation pour lequel elle sera jugée à partir du 31 mai prochain.
Souriante, Simone Gbagbo est arrivée sous les acclamations de ses partisans. Seule accusée non menottée parmi les treize autres personnes à comparaître pendant la session d’ouverture, l’ancienne première dame a salué ses soutiens de la main en gagnant sa place dans le box. À la fin de l’audience, elle a embrassé de nombreux visiteurs, mais refusé de s’exprimer devant la presse.
Un an après sa première condamnation en mars 2015 à 20 ans de prison, notamment pour « attentat contre l’autorité de l’État », Simone Gbagbo fait donc son retour devant la cour d’Assises. Cette fois-ci, l’ancienne « Dame de fer » à la personnalité controversée sera jugée pour crimes de sang et crimes contre l’humanité et encourt la prison à vie, selon le code pénale ivoirien.
09 mai 2016 à 18h05 — Mis à jour le 09 mai 2016 à 19h51
Par Jeune Afrique avec AFP
CONTRIBUEZ À L'ACTUALITÉ
Partager
Tweeter
Share
Envoyer

Cheveux grisonnant et rasés courts, Simone Gbagbo a comparu lundi au tribunal d'Abidjan lors de l'ouverture de la session d'assises de son procès pour crimes contre l'humanité, chef d'accusation pour lequel elle sera jugée à partir du 31 mai prochain.

À LIRE AUSSI

Côte d'Ivoire : Simone Gbagbo, naissance et chute d'une femme politique puissante
Côte d'Ivoire : Simone Gbagbo, naissance et chute d'une femme politique puissante
Souriante, Simone Gbagbo est arrivée sous les acclamations de ses partisans. Seule accusée non menottée parmi les treize autres personnes à comparaître pendant la session d’ouverture, l’ancienne première dame a salué ses soutiens de la main en gagnant sa place dans le box. À la fin de l’audience, elle a embrassé de nombreux visiteurs, mais refusé de s’exprimer devant la presse.

Un an après sa première condamnation en mars 2015 à 20 ans de prison, notamment pour « attentat contre l’autorité de l’État », Simone Gbagbo fait donc son retour devant la cour d’Assises. Cette fois-ci, l’ancienne « Dame de fer » à la personnalité controversée sera jugée pour crimes de sang et crimes contre l’humanité et encourt la prison à vie, selon le code pénale ivoirien.

Hasard du calendrier, le procès de son mari et de Charles Blé Goudé s’est lui aussi rouvert lundi devant la Cour pénale internationale (CPI) à la Haye, qui la poursuit aussi également pour crimes contre l’humanité. Mais Abidjan refuse son transfèrement à La Haye, affirmant être en mesure d’assurer une justice exemplaire sur le sol ivoirien.
...
La rédaction ‪#‎Charilogone‬ Média
Www.charilogone.tv

Simone Gbagbo

Simone Gbagbo

Tag(s) : #Société, #Afrique, #Cote d'Ivoire, #Justice

Partager cet article

Repost 0