Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

François Hollande et Idriss DEBY ITNO
François Hollande et Idriss DEBY ITNO

Dans un document confidentiel rendu public par Mediapart.fr, il apparait clairement que la France a decidé de maintenir Idriss Deby Itno au pouvoir à l’issu des élections présidentielles qui auront lieu le 10 avril 2016.

En effet, selon l’article, le gouvernement français affirme que : « toute déstabilisation de ce pays (le Tchad) aurait des conséquences immédiates sur notre engagement au sahel et en Centrafrique |…] et pourrait faciliter l’implantation de groupes djihadistes en provenance de Libye, rendant possible leur jonction avec Boko Haram actif depuis le Nigeria ».

Au regard d’une telle déclaration de l’état français à travers son Secrétaire Général de la Défense Nationale (SGDSN) rattaché directement à la primature, on sait déjà la position de la France qui est calée derrière le régime de Idriss Deby pour son maintien au pouvoir encore en 2016 car ni cette France, ni l’Union Européenne ou d’ailleurs les Etats Unis d’Amérique promoteurs de la démocratie dans le monde, ne lèveront aucun petit doigt pour rappeler l’homme fort de Amdjarass a quitter son fauteuil qu’il occupe depuis plus de 25 ans sans partage.

Face à une telle situation où les dés sont déjà jetés par les fameuses grandes puissances du monde, le peuple tchadien doit donc prendre sa responsabilité. A cet effet, il serait très judicieux de s’en prendre aux intérêts français au Tchad, seule stratégie pouvant amener la France et ses amies à lâcher le soldat Deby pour qu’il ait alternance.

On s’en souvient qu’à partir des années 1997-1999, les tchadiens sont sortis dans la rue pour manifester et s’en prendre aux symboles français au Tchad pour demander le retrait de l’entreprise française ELF du Consortium pétrolier de Doba, et automatiquement cela a marché car la France a vite fait partir son entreprise du Tchad.

Aujourd’hui, l’Union européenne présente partout sur le territoire national à travers des projets et programme qu’elle finance, mais est restée muette comme une carpe devant les revendications légitimes du peuple tchadien qui demande juste un peu de justice, d’égalité, de liberté, réclame l’emploi, à manger et un peu de l’eau, un peuple qui est martyrisé depuis 25 ans de règne d’une seule famille où l’économie, les ressources minières etc. sont leur patrimoine clanique.

L’Union européenne qui finance les programme d’appui des réformes de l’appareil judiciaire tchadien alors que ce sont les paisibles citoyens innocents qui sont condamnés à tort par le système en exemple le bus qui transportait les leaders de la société civile à la maison d’arrêt d’Amsinené a été offert par l’Union de l’Européenne dans le cadre du PRAJUST, quel paradoxe.

Il est vrai que les tchadiens sont abandonnés par ceux la qui devaient les aider, c’est pourquoi il est tant se tourner vers la France pour le secouer. AFFAIRE A SUIVRE

...

La rédaction #Charilogone - Tchad

TCHAD - UE

TCHAD - UE

Tag(s) : #Société, #Politique, #Tchad

Partager cet article

Repost 0