Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ALI ABDEL RAHMANE HAGGAR
ALI ABDEL RAHMANE HAGGAR

Respecté, tantôt méprisé, craint ou même adulé : il est vraiment difficile de cerner les contours sur la personnalité de cet homme qui, il est vrai fait partie du cercle restreint des intellectuels de sa communauté Zaghawa voire du pays en général.

Qui est réellement ALI ABDEL RAHMANE HAGGAR ?

Difficile de répondre à cette interrogation en un seul mot, tellement l’homme porte plusieurs casquettes : Docteur en sciences économiques (NB : obtenu quand-même en Russie), écrivain car auteur de plusieurs ouvrages littéraires, actuel recteur de l’université de N’djaména, Ali est depuis peu, le président de la sous-commission CENI pour la ville de N’djaména (une stratégie du régime MPS pour les élections de 2016), fondateur du fameux complexe éducatif dénommé HEC-Tchad (les écoles primaire, secondaire et supérieure) etc.

Ali est un vrai stratège, certes homme de dialogue mais il ne cesse de se prostituer avec le régime au pouvoir en offrant ses services et talents pour faire avancer l’idéologie machiavélique du MPS d’Idriss Déby Itno au pouvoir depuis 25 ans sans partage. Pas étonnant dirait-on que Dr Ali appartiendrai à la même communauté ethnique que Idriss Déby Itno. Pourtant au fond de l’homme, pour ceux qui le connaissent parfaitement, Ali serait quelqu’un de très ouvert d’esprit incapable de verser dans le régionalisme.

Mais pourquoi cette soumission à l’aveuglette ou cette alliance avec le régime au pouvoir puis qu’il maitrise mieux que quiconque les réalités du pays, la situation chaotique dans laquelle vivent les tchadiens aujourd’hui à cause du MPS et de Idriss Deby Itno qu’il semble défendre à tout point de vue ?

Les crises perpétuelles entre les syndicats, la situation des enseignants, les déboires des étudiants, la souffrance du peuple ne suffisent-elles pas pour qu’ALI ABDEL RHAMANE HAGGAR lâche prise et tape sur la table pour s’impliquer concrètement pour la cause du peuple ? Lui qu’on présente être très écouté par les hautes autorités du pays ?

N’est-ce pas d’ailleurs de la responsabilité d’un intellectuel de sa trempe ?

Mais hélas est-il comme nous avons coutume de dire la bouche qui mange ne parle pas ?

Si tel est le cas, faut qu’il mange et se taise vraiment car nous ne voulons pas qu’il ouvre la bouche si c’est pour demander aux étudiants de ne pas revendiquer leur droit, de comprendre le gouvernement. De qui se moque-t-on ? Lorsqu’on sait que l’argent destiné pour payer régulièrement les bourses des étudiants prend une autre destination ? Ce pays nous appartient tous, mais qu’on sache que ce qu’on fait aujourd’hui comme acte va nous rattraper plus tard. Dr Ali doit comprendre que l’histoire retiendra qu’il avait eu la capacité de changer quelque chose mais il a voulu préserver son propre intérêt égoïste au détriment de l’avenir de tout un peuple. S’il pouvait aller à l’école de Joseph DJIMRANGAR DADNADJI pour apprendre.

AFFAIRE A SUIVRE…

...

Rédaction #Charilogone

Tag(s) : #Société, #Politique, #Tchad, #Education, #Jeunesse

Partager cet article

Repost 0