Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les dirigéants
Les dirigéants

Les présidents du Cameroun, du Nigeria, du Niger et du Tchad ont appelé à « sauver le lac Tchad », en voie d’assèchement, mettant en garde contre le risque de migrations accrues vers l’Europe.

Chacun de ces pays est frappé « de plein fouet par les effets du changement climatique », selon les termes du Tchadien Idriss Déby.

« La désertification, qui affecte les pays voisins du lac Tchad, nous préoccupe également. Cet immense plan d’eau, absolument indispensable à la vie des populations et à la biodiversité, est en voie d’assèchement progressif. Il a déjà perdu 90 % de sa surface initiale », a plaidé le Président camerounais Paul Biya.

Le président nigérien Mamadou Issoufou a mis en avant « le lien direct » entre la dégradation des conditions climatiques et la dégradation sécuritaire. « Ce n’est pas un hasard si Boko Haram (le mouvement islamiste armé sévissant au Nigeria et dans les pays voisins) est né autour du lac Tchad. Ce lac se meurt, ce lac est en train de disparaître, on va vers une catastrophe majeure », a-t-il martelé.

©TchadConvergence

...

Rédaction #Charilogone

Tag(s) : #Société, #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :