Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BOZIZE ET DOLOGUELE une alliance dangereuse pour la Centrafrique
BOZIZE ET DOLOGUELE une alliance dangereuse pour la Centrafrique

L’ex-premier ministre Anicet Georges DOLOGUELE a démontré clairement au peuple centrafricain qu’il est capable de vendre son âme au diable pour être à la magistrature suprême en République Centrafricaine.

En effet, aujourd’hui à quelques heures (48 heures) seulement des élections présidentielles en RCA, le candidat de l’URCA a prouvé aux yeux de tout le monde qu’il veut son intérêt égoïste et démoniaque que d’être au service de la nation centrafricaine, en acceptant de signer un pacte avec celui qu’on considère comme l’acteur principal (au coté de la Seleka de Michel Djotodia) de la crise en RCA que nous nommons François BOZIZE YANGOUVOUNDA.

L’alliance dangereuse que DOLOGUELE candidat de l'Union pour le Renouveau Centrafricain (URCA) est un poignard au dos de la possible démocratie qui pourra prendre racine après les échéances électorales de mercredi tant attendu par la nation centrafricaine et les partenaires qui croient à la construction de la Centrafrique.

Selon ce fameux accord, Dologuélé en échange du soutien du parti travailliste KNK de Bozizé va partager le pouvoir avec ce dernier (à l’Assemblée nationale et dans le futur probable gouvernement en cas où l’URCA remporte le scrutin). Une erreur grave qu’a faite Dologuélé car Bozizé et son parti ne comptent plus car selon TakaParlerNews, aujourd'hui l’ex-parti d'Etat travailliste KNK n'est plus que l'ombre de lui même.

BOZIZE est contesté par les siens, dans l'Ouham il fera désormais face à la montée de JEAN BARKES NGOMBE-KETTE et fera face également au fils de l’ancien président SYLVAIN PATASSE. Et surtout que ces régions ont été favorables au MLPC de Martin ZIGUELE qui apparait maintenant selon beaucoup d’analystes politiques de Centrafrique, en tête de lice suivi des candidats comme ARCHANGE TOUADERA, KARIM MECKASSOUA, DESIRE NZANGA KOLINGBA…

Il est clair comme l’eau de roche que le plus grand perdant de cette alliance est bien Anicet Georges DOLOGUELE qui a d’ailleurs démontré son amateurisme politique et prouvé que le peuple centrafricain ne peut pas lui faire confiance. Pauvre DOLOGUELE ne dit-on pas toujours qu’en voulant trop gagner l’on perd ? AFFAIRE A SUIVRE

PAR: O. Tangué Correspondant #Charilogone /- Centrafrique

Tag(s) : #Société, #Elections, #Centrafrique