Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1er PRESIDENT DU TCHAD NGARTA TOMBALBAYE
1er PRESIDENT DU TCHAD NGARTA TOMBALBAYE

Premier président de la république du Tchad, François NGARTA TOMBALBAYE est mort assassiné lors d’un coup d’État en 1975, qui a amené au pouvoir le général FELIX MALLOUM. Aujourd’hui après plusieurs décennies, peut-on alors se demander qu’en ait-il de la situation de la famille du tout premier homme fort du Tchad indépendant ?

En effet, selon les sources, l’état tchadien a complètement tourné le dos à la famille de Ngarta Tombalbaye alors que ce même état tchadien accorde des aides financières et autres avantages aux familles des autres ex-présidents du Tchad telle que celle de GOUKOUNI WEDDEYE, pourquoi une telle discrimination de la part des autorités tchadiennes ?

Dans un dossier du magazine panafricain Jeune Afrique, l’un des fils du feu président affirme qu’il garde encore aujourd’hui le souvenir des périodes de vaches maigres, que sa famille a vécu en Haïti lorsqu’elle était en exil, abandonné par tout le monde et que même les amis proches de la famille se sont vite détournés d’eux leur laissant dans une période difficile. Mais fort heureusement, dit-il « Nous y étions préparés, mon père ayant pris soin de nous arrimer à la réalité, explique-t-il. Je lui suis reconnaissant de nous avoir inculqué ces valeurs grâce auxquelles nous nous sommes construits à la force du poignet. ».

Les autorités du Tchad jusqu’à la ne verse à la famille du père de l’indépendance tchadienne que les pensions d’instituteur de Ngarta Tombalbaye comme si ce dernier était un citoyen ordinaire alors que malgré ses défauts il a rendu un grand service à toute la nation tchadienne. C’est d’ailleurs grâce à lui que l’existence du pétrole au Tchad a été déterminé car la France soutenait à l’époque que le sous-sol tchadien n’avait aucune richesse minière mais Ngarta Tombalbaye avait lors d’un séjour aux Etats-Unis demandé à une firme américaine (CONOCO) qui a révélé que le sous-sol du Tchad avait d’énorme ressource minière et pétrolière.

Aucune reconnaissance à son égard, aucun monument digne à son effigie alors que certaines rues de N’djaména portent les noms des généraux analphabètes, des chameliers mal connu dans leur propre village. AFFAIRE A SUIVRE

...

Rédaction #Charilogone

Tag(s) : #Politique, #Société, #Tchad

Partager cet article

Repost 0