Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photos: Barka Michel (UST) au milieu,  Adoum Mht Boukar (LTDH) en blanc et Ngartoïdé Blaise (SET Régional)
Photos: Barka Michel (UST) au milieu, Adoum Mht Boukar (LTDH) en blanc et Ngartoïdé Blaise (SET Régional)

Au cours d’une conférence de presse animée ce samedi 8 août 2015 à la bourse du travail, la Ligue Tchadienne des Droits de l’Homme (LTDH), l’Union des Syndicats du Tchad (UST) et le Syndicat des Enseignants du Tchad (SET Régional), ces trois organisations fondatrices de la coalition citoyenne, ont décidé de se retirer de ‘‘Trop C’est Trop’’. En effet, dans sa déclaration, BARKA Michel président de l’UST affirme que « en ce qui concerne la coalition Trop C’est Trop, des intrigues et insinuations sont les maîtres maux qui ont motivé le retrait de la LTDH, l’UST et du SET régional de la plate forme.

Il est donc nécessaire de le rappeler, ces trois organisations se sont engagées dans cette coalition afin d’œuvrer pour l’atteinte des objectifs de la plate forme entre autres la lutte contre la mauvaise gouvernance et la violation de droits de l’homme, la dénonciation des inégalités sociales, le combat contre la corruption sous toutes ses formes, le népotisme, le régionalisme et le détournement des deniers publics ».

Pour Younous MAHADJIR, vice président de l’UST, la coalition ‘‘Trop C’est Trop’’ a été infiltré par des personnes ayant pour seul objectif de rendre compte au Gouvernement, de toutes les stratégies et manœuvres prises au niveau de ‘‘Trop C’est Trop’’ pour saper notre action. En outre, conclue BARKA Michel « certains proxénètes sans âme, responsables des associations membres de la coalition à la solde du pouvoir vilipendent gratuitement ces organisations (LTDH, UST ET SET) hautement représentées dans toute l’étendue du territoire d’avoir reçu 215.000.000 FCFA chacune … » de la part du président IDRISS DEBY ITNO afin de quitter la coalition ‘‘Trop C’est Trop’’.

Ainsi, rétorque t-il « il ne sert à rien de distraire l’opinion pendant que les regards de ces organisations sont tournés vers la dégradation totale de la situation sociale caractérisée par le non versement de salaire à terme échu, l’accessibilité difficile de certaines catégories de tchadiens aux soins médicaux… ». Signalons que selon les conférenciers « des enquêtes sont entrain d’être menées pour identifier les auteurs, créateurs de ces fausses informations pour leur éventuelle traduction en justice pour diffamation. L’accusation par laquelle les 215.000.000FCFA ont été remis à ces organisations est dénuée de tout fondement ». AFFAIRE A SUIVRE

Par: la Rédaction #Charilogone

Trop c'est Trop

Trop c'est Trop

Tag(s) : #Politique, #Société, #Justice

Partager cet article

Repost 0