Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photo(les trois orateurs et la présidente de l'FSPT Mme Adjoudji Guèmé, pendant la conférence au cefod.)
Photo(les trois orateurs et la présidente de l'FSPT Mme Adjoudji Guèmé, pendant la conférence au cefod.)

《La jeunesse tchadienne face à la crise de l'emploi》c'est le thème d'une conférence organisée par la Fédération des Syndicats des Services Publics en abregé FSPT, qui a lieu au CEFOD de Ndjamena. Pendant deux heures d'échange entre les jeunes et les hommes de médias conviés à cette rencontre, les intervenants: Dr Doudjidingam Antoine (Economiste et consultant au GRAMP/TC), Dr Ahmat Mahamat Hassane (Maître de Conférences en Droit et Consultant aux Systèmes des Nations Unies) et Dingambaye Abel (Sociologue et consultant au GRAMP/TC).

Selon les différentes interventions tous ces experts reconnaissent que l'inadéquation de la formation des demandeurs par rapport aux compétences souhaitées par les entreprises ou la politique de l'état, les filières de formation ne tiennent pas de l'écomonie nationale, les promoteurs ou patrons des entréprises ou sociétés au Tchad sont analphabètes à 46% et évoluent que dans les domaines de l'export et import, puis dans le commerce général mais jamais dans les secteurs principaux qui sont l'agriculture et l'élèvage. Tous ces facteurs sont des veritables sources du chômage et manque d'emploi des jeunes car ces entréprises gérées par des opérateurs illitrés (la plus membres ou affiliés à la famille du regime au pouvoir, ou au sein du parti au pouvoir).

L'étude menée par l'INSEED (l'institut tchadien d'études statistiques), plus de 30 000 entréprises existes au Tchad n'emploi que trois (3) personnes chacune. La jeunesse tchadienne est en derive face à la crise de l'emploi et le taux elevé du chomage, beaucoup des diplomés sont dans les rues faisant de petits metiers pour survivre par exemple: la maçonnerie, les gérants de boites de nuit, gardiens, trafics de tout genre, les plus desesperés sont dans l'arnaque, le vol et raquettes, la prostitution, pire se font endoctrinés par des fanatiques religieux pour servir de main d'oeuvre à commetre des actes terroristes... Il est tant que le gouvernement se penche veritablement sur cette question d'emploi de chômage sinon le risque est inevitable. Affaire a suivre

Rédaction #Charilogone

Tag(s) : #Politique, #Société, #Jeunesse