Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Président Mugabe
Président Mugabe

Espérons l´occident négrophobe le laissera en vie jusqu´au mois de juin. A ce jour «99 % des inculpés de la CPI sont Africains, cela montre donc que quelque chose est biaisé au sein du système de la CPI et nous contestons cela» Hailemariam Desalegn premier ministre éthiopien.

Le nouveau Président de l'Union Africaine (UA), Robert Mugabe a déclaré que l'Afrique se retirerait de la Cour Pénale Internationale dès le prochain sommet de l'Union Africaine en juin, en Afrique du Sud.

Les appels au retrait de l´Afrique de cour pénale internationale jugée négrophobe se faisait de plus en plus présentes.
"L’Afrique doit sortir de la CPI, tous les Etats africains membres de cette Cour, doivent voir avec l’Union africaine comment en sortir. (...) Je le crie haut et fort que les Etats africains membres se retirent de la Cour pénale internationale (CPI) qui ne juge que les Africains" Obiang Nguéma

"La CPI a été réduite dans une pantomime douloureusement grotesque, une parodie qui ajoute l'insulte à la blessure des victimes. Il a cessé d'être la maison de justice le jour où il est devenu le jouet des puissances impériales en déclin. " Uhuru Kenyatta

Après les Président Alpha Condé de la Guinée, de Paul Kagamé du Rwanda, le Niger s´offusquait lui aussi de cette justice raciste à deux vitesses. Le Niger par son ministre des affaires étrangères avait taxé la CPI d’une justice sélective, uniquement orientée vers les dirigeants africains.
Pour le premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn «l'objectif(de la création de Cpi) était d'éviter toute sorte d'impunité, mais désormais le processus a dégénéré en une sorte de chasse raciale».
La déclaration du président en exercice de UA Robert Mugabe ne vient que corroborer un constat, un malaise et une attente de quitter cette institution négrophobe financée à 55% par l´homme d´affaire israélien Georges Soros à l´origine de la crise ukrainienne.
Robert Mugabe mène là le combat panafricain de sa vie contre l´impérialisme. Croisons les doigts et espérons que l´occident le laissera en vie jusqu´en juin. Car il faut le rappeler qu´à chaque fois qu´un dirigeant africain s´est élevé contre la prédation de l´occident en Afrique , il est passé de vie à trépas. On citer des exemples comme Sylvanus Olympio du Togo qui avait été assassiné parce qu´il avait osé dire qu´il quitterait le FCFA, Thomas Sankara, Laurent Gbagbo bombardé, arrêté et emprisonné pour avoir eu des velléités d´émancipation contre la France, Kadhafi assassiné pour avoir voulu créer une monnaie africaine etc......

Patrick Mballa

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0